Πού είναι;

Devinez où c’est !

Le principe est le suivant : regardez la photo proposée dans cette rubrique et dites-nous où cela se trouve en Grèce. Vous avez une semaine pour répondre.

Après on change de photo. Répondez par mail à : ahb.rennes@gmail.com ,en nous expliquant aussi le plaisir que vous avez eu en voyant la photo. Si vous avez la bonne réponse, nous les publierons.

Mieux ! Si vous voulez participer en envoyant des photos caractéristiques, τελεία  !
Joignez un texte de présentation du lieu, de l’évènement et un petit dessin si vous voulez que nous recadrions votre cliché.

En attendant vos envois, nous allons continuer le voyage avec cette 3 eme photo.
A bientôt !

Vous avez trouvé, écrivez votre réponse puis cliquez sur le bouton "Envoyer"

Deuxième photo

La Portara : c’est incontestablement le symbole de Naxos.
La porte est composée de 4 blocs de marbre qui pèsent chacun 20 tonnes … c’est tout ce qui subsiste du temple d’Apollon construit à l’époque du tyran Lygdamis vers 530 avant JC.
Selon la légende c’est là que Thésée abandonna Ariane et que la belle fut enlevée par Dionysos.
Naxos devint ainsi le premier lieu du culte Dionysiaque !

Première photo

A l’opposé d’Héraklion, capitale crétoise, se trouve Matala, capitale des “hippies” des années 70.
Ce petit village de la côte sud de l’île abrita en effet pendant plusieurs années, au plus fort de la mode “hippie”, jeunes et moins jeunes venus du monde entier pour jouer les ermites.

Leur refuge : la falaise de la plage de Matala, dont les grottes naturelles semblaient avoir été creusées par la nature pour les accueillir…
Aujourd’hui vides, ces grottes sont protégées par des grillages, afin que d’autres habitants, les touristes, n’y élisent pas domicile le temps d’une saison. Matala vit alors au rythme des vacances.

Vos réponses

David B. : « On n’y est jamais allé, mais ça ressemble fichtrement à Matala en Crète !» 

Alain P. : « Μάταλα, Matala, Crète (Héraklion, sud-ouest). Un lieu d’exil des hippies dans les années 70. Avec ses grottes au magnifique panorama. Avec ses murs toujours tagués de leur peace and love. Pittoresque village de pêcheurs, devenu très très touristique. »

Sylvie B. : « J’ai découvert cette plage en 1973 . Eh oui, période babacool. je dormais alors dans une des grottes dont la visite est maintenant payante.
Il n’y avait alors qu’un chemin de terre pour arriver et deux tavernes sur la plage.
En 2016, comme les années précédentes, il y avait sur la plage un festival de musique “revival”.
3 Un groupe a joué Neil Young. Les gens avaient des fleurs dessinées sur le corps…comme en 1973. Imaginez le plaisir d’écouter de la musique même en plein soleil et pouvoir se baigner toute la journée en même temps.»

Christian R. : « Γεια σας Φυσικά είναι στην ΚΡΗΤΗ στην Ματαλα στην παραλία πού έχει η θαυμάσια ρομάνικη νεκρόπολη. Κερδίζουμε ένα ταξίδι εκεί ; Τα λέμε Χρήστος »