Livres de confinement

Livres confinés

7 mai 2020- Liquidations à la grecque

[Petros Markaris]
La notoriété de Petros Markaris n’est plus à faire chez lui et son talent à largement dépassé le cadre des frontières de son pays.
Ce roman policier est en lien directe avec l’actualité du pays, offrant une vision de l’intérieur de cette société en perdition, déboussolée, qui ne maitrise plus rien. Et il y a quelque chose de délectable à voir que dans ce roman, les victimes sont
les financiers que chaque grec rêve un jour de faire rendre compte. Nous avons dévoré ce livre … et les suivants puisqu’il est le premier d’une trilogie.

 

2 mai 2020 – Le miel des Anges

Extrait de la postface du traducteur, Michel Volkovitch

“Tout cela sous la plume d’un débutant de 35 ans, guère influencé par ses contemporains grecs (si ce n’est par Zyranna Zateli) mais passionné par James, Hawthorne et Kafka et qui partant pour écrire une simple nouvelle a vu grandir peu à peu devant lui – plus surpris encore, sans doute que ses lecteurs – cette incroyable histoire surgie de quels tréfonds ? On retient son souffle en attendant les suivantes. “

29 avril 2020 – Bar Flaubert

Un coup de cœur proposé par Marie.

Un livre qui a sûrement un peu vieilli mais cette histoire romanesque voire rocambolesque, sur fond d’enquête littéraire, nous fait voyager en Europe et aux Etats-Unis tout en accompagnant la quête et l’évolution psychologique du personnage. Un roman divertissant, qui se lit facilement (idéal pour lire sur un transat dans le jardin). On y retrouve l’atmosphère désuète d’Athènes à la fin des années 90 et les préoccupations existentielles d’un trentenaire un peu blasé de l’époque. Un petit goût d’avant crises (grecque, pandémique), où on pouvait se permettre de vivre à 100% sa crise identitaire et existentielle et vadrouiller librement dans toute l’Europe.

26 avril 2020 – Le quart

Allez ! il ne faut pas oublier les classiques : Le Quart, le seul roman de Nikos Kavvadias.

Que font les marins sur leur temps de service … ils parlent et se racontent des histoires de marins.

  23 avril 2020 – La femme du métro

On aurait aimé être à la place de Koula ou du jeune étudiant dans cette rame de métro … un petit livre qui nous a touchés.

16 avril 2020 – République – Bastille

Autant que l’histoire, l’écriture nous a séduits : toute en image et pleine de poésie.

10 avril 2020 –Gioconda

Un petit livre INCONTOURNABLE !!

6 avril 2020 – Sillages

Un de nos coups de cœur de cet été : une saga d’immigrés grecs aux Etats-Unis sur trois générations (du début du 20e siècle jusqu’au milieu des années 80).

Des personnages attachants malgré leur incapacité à gérer leur vie.

On a beaucoup aimé l’écriture proche d’un script cinématographique.

 3 avril 2020 – Victoria n’existe pas :

Complètement différent du premier coup de cœur.

Cela se passe à Athènes pendant la crise actuelle : un dialogue fort entre deux personnages sur la pauvreté et les émigrants qui ont transformé la place Victoria.

  1er avril 2020 – Le luth d’ébène

Notre premier coup de cœur : une histoire policière … sous l’empire byzantin !

Un vrai polar plein de rebondissements écrit par PanagiotisAgapitos, écrivain et historien, spécialiste de la culture de Byzance.

Auteur:  Petros Markaris
Né en 1937 à Istanbul d’une mère grecque et d’un père arménien, vit à Athènes.
Auteur dramatique, scénariste pour Theo Angelopoulos, il est également traducteur (de Brecht et de Goethe). Ses enquêtes du commissaire Charitos, largement traduites, sont très appréciées des lecteurs en Grèce, en Allemagne,
en Italie et en Espagne.
Il a reçu le Prix du Polar européen en 2013
 
Résumé:
Mort aux banquiers !
Athènes. On retrouve plusieurs personnalités du monde de la finance décapitées, tandis que des tracts inondent la ville, appelant les clients des banques à ne plus rembourser leurs emprunts. Le commissaire Charitos mène l’enquête une fois de
plus, affrontant quelques redoutables personnages (dont certains de ses collègues), les éternels embouteillages d’Athènes et la crise qui ravage le pays.
La patience et l’humanité de ce Maigret hellène le mèneront jusqu’à un bien étrange assassin, tout en faisant découvrir au lecteur une Grèce criante de vérité, décrite avec une ironie mêlée de tendresse
2 mai 2020
29 avril 2020
26 avril 2020
23 avril 2020
16 avril 2020
10 avril 2020
6 avril 2020
03 avril 2020
1 avril 2020
Auteur : VangelisChatzigiannidis Né en 1967 à Serres, ville du nord de la Grèce, il est romancier et dramaturge. Tout d’abord acteur pendant quelques années, il s’est ensuite tourné vers l’écriture de romans et pièces de théâtre.
Résumé :
Roman à suspense sans intrigue policière, conte un peu cruel, un peu fou, histoire extravagante narrée avec un flegme déroutant, Le Miel des anges intrigue, fascine, suscite chez le lecteur un délicieux vertige.Sur une île sans nom, un apiculteur misanthrope et fantasque est pressé par le pope d'héberger pour quelques jours une mystérieuse fugitive. Cette jeune femme va l'entraîner dans une quête improbable : la fabrication d'un miel à nul autre pareil, le meilleur du monde, le « miel des anges ».Un roman limpide en surface, mais riche de salles souterraines remplies d'échos, d'obsessions et d'ambiguïtés - à l'image de ce monastère labyrinthique où le héros va se retrouver enfermé.
Auteur : Alexis Stamatis
Né à Athènes, le 19 juillet 1960, romancier et poète. Il a étudié l'architecture à l'Université technique nationale d'Athènes et a un diplôme d'études supérieures en architecture et cinéma à Londres. Il a publié une dizaine de romans. Son deuxième roman, BAR Flaubert, un best-seller acclamé par la critique en Grèce, a été publié au Royaume-Uni, au Portugal, en France, Italie, Espagne et Serbie.
Résumé :
Athènes, 1998. Iannis Loukas, journaliste free lance pour des magazines de décoration, en a assez de son métier et de sa vie amoureuse. Fils d'un célèbre écrivain, c'est un passionné de littérature. D'ailleurs, il a promis de faire éditer l'autobiographie de son père.En fouillant dans les archives de celui-ci, il découvre le manuscrit d'un roman intitulé Bar Flaubert, texte qu'un certain Loukas Mattheou a envoyé à son père en 1975. Le roman raconte une histoire d'amour entre le narrateur et une femme dénommée Léto. Iannis, captivé, décide de partir à la recherche des protagonistes. C'est ainsi qu'il se retrouve au cœur de la Beat Generation des années 1950-1960 à New York (Ginsberg, Kerouac, Burroughs...). Menée à un rythme trépidant, sa quête l'entraîne aux frontières de la fiction et de la réalité, à travers toute l'Europe. Au hasard de ses rencontres et d'une passion amoureuse, il va devoir s'interroger sur sa propre identité.
Auteur : Nikos Kavvadias
Écrivain, poète et marin grec, né le 11 janvier 1910 à Nikolski Oussouriski, une ville de la Mandchourie extérieure, de parents grecs originaires de Céphalonie. Son père, Harilaos Kavvadias, y possède une entreprise d’import–export. Il est aussi très connu pour ses poèmes : Marabout 1933, Brouillard 1947 et Traverso en 1974. Résumé : Chef-d'œuvre publié en 1954, Le Quart est une odyssée moderne d'une noirceur totale. On y suit les errements d'une embarcation sans âge, en route vers la Chine. Cercueil flottant, le cargo et son équipage voguent sans cesse vers d'autres ports, d'autres maraudages, d'autres bordels et d'autres putains. Entre deux escales, les marins grecs qui se trouvent à bord nous livrent sans pudeur leurs misérables existences ; ils ressassent leurs aventures, leurs amours, leurs échecs, avec une amertume et une mélancolie abyssales. À travers la voix de ces hommes de quart qui ne nous épargnent rien de la cruauté et de l'obscénité de leur univers, Kavvadias parle de l'absurdité humaine mais aussi et surtout de la mer.
Auteur : Menis Koumandaréas Né le 4 janvier 1931 à Athènes et assassiné le 6 décembre 2014 dans cette même ville. Il est considéré comme l’un des grands prosateurs grecs du vingtième siècle. Résumé : Fin d’hiver dans l’Athènes des années 70. Une femme mariée de quarante ans et un étudiant de vingt ans se retrouvent tous les soirs dans le même métro. Brève rencontre, amour impossible. Une histoire toute simple en apparence, racontée par l’un des grands romanciers grecs, Mènis Koumandarèas, qui déploie là ses thèmes de toujours : beauté de la jeunesse, hantise du vieillissement, vies gâchées, mélancolie, amertume. Un écrivain au sommet de son art et un portrait de femme inoubliable.
Auteur : Melpo Axioti
Née le 15 juillet 1905 à Athènes, elle est une écrivaine grecque qui a écrit une partie de son œuvre en démotique, une autre en français. D'obédience marxiste, Melpo Axioti est contrainte de fuir la Grèce pendant la guerre civile pour préserver sa sécurité et s'installe en France, puis en RDA. Elle n'est revenue en Grèce qu'en 1964. Elle est l'auteure de romans, divers récits et poèmes pour la plupart rédigés pendant ses années d'exil. Résumé : "Votre roman, madame, c'est un cadeau que vous faites à ma patrie, et je suis heureux d'être le premier à pouvoir vous en dire merci", écrit Aragon à MelpoAxioti, à la réception de République-Bastille qu'elle composa en français pendant son séjour à Paris. Le livre est bouleversant, le verbe saisissant. Il raconte, au lendemain de la guerre, l'expérience parisienne d'une jeune femme grecque. II décrit d'abord le regard étonné que Lisa porte sur l'espace, l'architecture ou les habitudes des Français tout en s'appropriant les coutumes du pays, puis il évoque l'histoire récente de la Grèce, les destructions causées par la guerre, les exécutions, la famine qui tua 300 000 Athéniens pendant l'hiver 1941-1942. Au fil des pages, Lisa révèle son passé de résistante, et d'amoureuse aussi - de son jeune instituteur, à l'âge de douze ans, de Jean, son mari, de Georges, le Parisien.
Un petit livre INCONTOURNABLE !!
Auteur : Nikos Kokantzis
Né à Thessalonique en 1927.
Livre de sa première histoire d’amour en 1943 avec Gioconda.
Résumé :
Voici le récit lumineux d'une initiation amoureuse, vibrant de naturel et de sensualité malgré la haine et la mort. Nìkos, un adolescent, et Gioconda, une jeune fille juive, s'aiment d'un amour absolu jusqu'à la déportation de celle-ci à Auschwitz, en 1943.« C'est le livre que je préfère au monde. C'est une histoire magnifique, à la fois poétique et super sensuelle... »
Sillages :
de KalliaPapadaki
  Un de nos coups de cœur de cet été : une saga d’immigrés grecs aux Etats-Unis sur trois générations (du début du 20e siècle jusqu’au milieu des années 80).
Des personnages attachants malgré leur incapacité à gérer leur vie. On a beaucoup aimé l’écriture proche d’un script cinématographique.
Victoria n'existe pas
Auteur : YannisTsirbas

Né à Athènes en 1976, il est maître de conférence au département de Sciences Politiques et d’Administration Publique à l’Université d’Athènes.
Il est aussi critique littéraire pour la presse et sur Internet. Victoria n’existe pas est sa première œuvre littéraire. Résumé : Ce pourrait être ici ou ailleurs. C’est en Grèce à l’heure d’une crise que la société ne supporte pas. Deux inconnus se rencontrent dans un train en direction d’Athènes. L’un déverse brutalement son quotidien : les étrangers et la pauvreté ont littéralement envahi son quartier, Victoria, et il a même imaginé une « solution finale » au problème. Victoria dont le passé resurgit à travers quelques monologues entrecoupant son récit. Peur, résignation ou apathie, l’autre voyageur oscille, quasi silencieux, entre voyeurisme et politiquement correct.
Le luth d’ébène :
de Panagiotis Agapitos

Notre premier coup de cœur : une histoire policière … sous l’empire byzantin ! Un vrai polar plein de rebondissements écrit par Panagiotis Agapitos, écrivain et historien, spécialiste de la culture de Byzance.